Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /
MODE

Cheikha adopte le jean dans tous ses états

Photo-cheikha.jpeg.jpg




Ses modèles faits dans du jean sont découverts jusque-là au cours de défilés auxquels Cheikha a été invité ou a concouru. Au cours de la biennale Dak’Art, prévue ce mois de mai, ce jeune styliste-designer, innovateur, fera son show au cours de deux défilés organisés en « off » du rendez-vous de l’Art contemporain africain. 
Son nom et ses modèles de jeans déferlant sur les podiums sont désormais familiers au public dakarois, professionnels et amateurs de mode. Lauréat du Premier Prix des jeunes créateurs de mode, lors du festival de mode SiraVision, organisé ce mois d’avril à Dakar, le styliste Cheikha s’apprête à montrer le jean dans tous ses états au cours de la Biennale des Arts, prévue ce mois de mai dans la capitale sénégalaise. En effet, le jeune créateur-designer tiendra en « off » de ce rendez-vous de l’Art contemporain africain, deux défilés de mode. D’abord, le samedi 6 mai au Salon Michèle Ka, au Point E, dans le cadre de l’exposition « Design, mode, photo », puis le 23 mai à la Galerie Manège de l’Institut français Senghor. Distingué lors à la Caravane d'Alphadi en escale, il y a deux ans, à Dakar et au cours des défilés « Fashion Week » et les Ciseaux d'or, Cheikha, de son vrai nom Cheikh Bamba Loum, veut montrer à travers son label « Sigil », (relever la tête, en wolof), que chaque homme soit affirmer sa compétence dans sa profession. Et lui, il a choisi la mode pour, dit-il, cheminer, aller de l’avant, développer sa propre ligne de vêtements et se faire une place dans le milieu de la mode.

Natif du quartier de la Médina de Dakar, dans une famille d’artistes et autodidacte, Cheikha développe petit à petit un style innovant dans le milieu de la mode, depuis la création de son label « Sigil » en 2004. Souvent faite de jean, ou de mélange de jean avec du lin, du page tissé, ou du wax local, la ligne de vêtements « Sigil », selon le styliste, tend à être « une mode vendable et exportable partout dans le monde ». Chemises, pantalons, culottes, ensemble veste pour hommes et dames, le design urbain de Cheikha veut intéresser tout le monde. Ses modèles découverts par le grand public au cours d’unemanifestation dénommée « Mbollo moy dolé » tenue en avril 2005, à la Médina , en partenariat avec l'association de jeunes « Accro » du roller, le styliste fait désormais porter ses modèles à des artistes, entre autres partenaires. En février dernier, bien qu’il trouve difficile de faire du prêt-à-porter au Sénégal, le jeune créateur, 30 ans, a enfin ouvert son show-room en à Dakar.

Sélectionné pour le programme « L'Afrique est à la mode » initié par l’Association Française d'Action Artistique (Afaa) lors du dernier Festival international de la Mode africaine, organisé en novembre 2005 par Alphadi à Niamey, Cheikha a été récompensé au cours de la même année du Grand Prix créateur Hommes du Festival International des Jeunes Créateurs de mode de Dinard, en France. Reconnu pour son talent de créateur par ses aînés dans le milieu de la mode à Dakar, le jeune homme veut dorénavant aller à la conquête du marché extérieur. Ainsi, la France, l’Italie et même les Etats-Unis figure dans son ambitieux projet d’expansion de la ligne « Sigil ».

PAR OMAR DIOUF

Partager cette page

Repost 0
Published by

Présentation

  • : DAKAR CULTURES
  • DAKAR CULTURES
  • : musique africaine, mode, théâtre, littérature, danse, arts visuels, cinéma,etc.
  • Contact

Recherche