Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 juin 2011 2 28 /06 /juin /2011 19:28

Livre-les-poubelles.jpgLIVRES : "Les poubelles du Palais" de Roger FODJO

HARMATTAN -Collection Ecrire l'Afrique-

 - 316 pages - ISBN : 978-2-296-13884-1

 

 

Cyprien Guézo, prince héritier de la couronne du Dahomey (actuel Bénin), poursuit ses études à la Sorbonne. Passionné d’histoire et d’art, il participe comme ouvrier à la rénovation d’un monument historique parisien. Cette descente dans les décombres le conduit sur les traces d’un crime horrible jadis commis par le Royaume de France sous l’Ancien Régime, et qui continue d’être maintenu secret de nos jours par la République française. La victime est un prince enlevé au royaume du Dahomey et introduit à la cour de Louis XIV comme esclave. La découverte de Cyprien alarme les services secrets de la République qui veulent d’abord utiliser des méthodes discrètes pour l’empêcher d’accéder à la vérité. Mais son obsession le conduit bientôt à être la proie d’une véritable chasse à l’homme dans Paris.

L’auteur : Roger Fodjo est né à Baham dans l’ouest du Cameroun. Il a fait des études littéraires et s’est consacré pendant une décennie à l’enseignement des langues. Grand voyageur, il réside actuellement au Canada où il travaille comme traducteur. Les poubelles du palais est son deuxième livre après J’ai six fois vécu (2007).

Extrait :  Peut-être a-t-elle laissé des traces dans l’histoire, et pourquoi pas ! Des traces anonymes que seul Dieu peut révéler à ceux qu’il aime. Le père de la disparue, l’amant de la reine, était venu du Dahomey pour servir comme esclave à la cour de France. Mais les rôles s’étaient vite inversés et le destin de Nabo avait été tout autre. Son talent d’amuseur de la cour avait voulu que le regard attendri de Sa Majesté la reine se posât sur lui. Ce que reine veut, Dieu le veut. Et de ce tendre amour clandestin naquit une fillette teintée aux couleurs des pays de soleil, dans la cour du roi Soleil ! Si l’on se met à rappeler que la cire fond au soleil, on n’aurait fait aucune trouvaille. Laissons plutôt à La Palisse le soin de dire ses lapalissades. Mais, ces évidences ne sont pas des idées bonnes à jeter. Tout a un sens. Chaque mot trouve sa place dans la phrase, comme chaque idée trouve la sienne dans la philosophie humaine. Pour ainsi dire, la petite Louise-Marie est une cire molle qui n’a pas résisté à la furie du Soleil. Ses traces dans l’histoire de France ont été rapidement gommées. Une tempête a soufflé sur sa vie et en a emporté jusqu’au souvenir dans la mémoire des historiens complices.

Repost 0
Published by omardiouf
commenter cet article
27 juin 2011 1 27 /06 /juin /2011 19:09

Daara-J-family-3.jpg

Daara J Family pour la bonne cause ! Concert organisé, ce jeudi 30 juin à l’Institut français de Dakar, à partir de 21H.

Créé en 1992, Daara J deviendra au fi l des ans Daara J Family et sortira très rapidement des frontières de son Sénégal originel pour porter sa culture aux quatre coins de la planète. Plus d’un millier de concerts dont des premières parties pour Wyclef Jean, Mos Def ou Peter Gabriel mais aussi pour les Rita Mitsouko, Zebda et Ayo les conduiront dans les plus prestigieux festivals français tandis que leurs albums connaîtront un véritable succès populaire, le troisième paru en 2003 s’adjugeant même le bbc World Award du Meilleur Album Africain. Du hip hop au reggae, en passant par le funk, ballades et mélodies hypnotiques, rien n’a été laissé au hasard sur un épatant School Of Life dans lequel on retrouve la multitude des couleurs de l’Afrique. Daara J Family nous embarque au beau milieu de son monde, un univers toujours positif, même si parfois les sujets se veulent graves...

 

Institut français de Dakar

Rue Joseph Gomis

Repost 0
Published by omardiouf
commenter cet article
27 juin 2011 1 27 /06 /juin /2011 18:44

Mbassou-Niang_fpss.jpgOumar Niang dit Mbassou Niang, artiste et manager de l’Orchestre "Daande Leñol" de Baaba Maal est décédé le dimanche 26 juin 2011, à Dakar, des suites d’une courte maladie.

Peintre, illustrateur, musicien, manager et consultant, Oumar Niang alias Mbassou est né le 20 février 1955 à Niandane (département de Podor). C’est à l’Ecole III de Podor qu’il a émerveillé ses instituteurs, tout comme ses condisciples, aux travaux de dessin, de modelage, de sculpture et de théâtre, avant d’attirer la curiosité des touristes qui débarquaient du Bou-El-Mogdad (un bateau-hôtel qui remontait le fleuve Sénégal), au sortir du collège. C’était dans les années 1968-70.

En 1972, travaillant avec les moyens du bord, il exposa, à la mairie de Podor, ses premières œuvres. Cette exposition lui permit de décrocher une bourse d’entrée à l’Institut national des arts du Sénégal.

A l’Institut des arts, il a pu se perfectionner en sculpture, peinture, illustration et théâtre, et se produire avec des troupes pulaar, en tant que chanteur et guitariste. Son domaine de prédilection : retracer l’histoire du Fuuta, du Sénégal et de l’Afrique. Pendant ce temps, il commençait à guider les pas du musicien Baaba Maal, encore élève, qui démarrait sa carrière d’artiste. Employé à la Direction de l’Alphabétisation, cet artiste polyvalent a occupé les fonctions de peintre-illustrateur, animateur et promoteur, jusqu’en 1985, année de naissance du Daande Leñol de Baaba Maal, dont il a été le manager jusqu’à sa disparition.

Membre fondateur de l’Association des managers professionnels du Sénégal (Art-Manage) jusqu’à son décès, il s’est aussi distingué dans le domaine de la lutte, en tant que promoteur et président de l’Ecurie Pulaar dans laquelle a évolué, un moment, Balla Bèye II alias Baboye. Il s’est également fait un nom dans le monde spirituel, en organisant, annuellement, depuis une décennie, une nuit de chants religieux.

 

COMMUNIQUE

Demba Silèye DIA Conseiller en communication de Baaba Maal

et du Daande Leñol

Repost 0
Published by omardiouf
commenter cet article
23 juin 2011 4 23 /06 /juin /2011 16:58

fashion week2011

Repost 0
Published by omardiouf
commenter cet article
20 juin 2011 1 20 /06 /juin /2011 16:16

Fete_musique-logo.jpg

REGGAE PARTY ce mardi 21 juin, dans le cadre de la 30ème édition de la Fête de la Musique, à partir de 19H, à L’Institut français de Dakar.

A 18h30, diffusion de Wattstax dans la salle de cinéma (cf programmation cinéma)

 

A partir de 19h, au théâtre de Verdure,

Batukada, le SAMBAOBAB composé de musiciens représentants de 4 continents lanceront la soirée sur des rythmes de Salvador de Bahia et de Rio, une musique de Samba entrainante et énergique.

suivi de ISCIENCE

I SCIENCE est la réunion de Staz (Sénégal) du groupe Still et Cori (Egypte/Italie). Les deux artistes partagent un vécu musical consistant et ont acquis de nombreuses et solides expériences dans divers univers artistiques. Cela se ressent dans leur répertoire qui est mélange détonnant de reggae, hip hop, afro et de funk. En 2009, Staz et Cori s’entourent de musiciens chevronnés et concoctent un répertoire aux influences diverses en gardant pour fil rouge le hip hop et le reggae. Leur message se veut engagé et universel. D’où le nom I science qui traduit en argot wolof donne « pensées plurielles ». Ils délivrent un message inspiré par les réalités du continent africain où ils vivent, mais aussi de celles du monde qu’il parcoure au gré des voyages et des rencontres.

& TIMSHELL

Thimshell-Band-reggae.jpg

Le style est résolument roots, one drop, teinté de cuivre et puissant. A l’instar de groupes symbolisant le renouveau du roots sur la scène reggae internationale, le groupe Timshel tente de produire un son reggae original, alliant la puissance et la simplicité du roots à une certaine richesse dans les mélodies, les arrangements, et l’interprétation. Les textes en Wolof, Anglais, Français sont le plus souvent conscients et tentent d’aborder des thèmes de société brûlants en évitant les clichés. Le groupe chante notamment la condition de la femme en Afrique, l’immigration clandestine, le problème de la mendicité chez les enfants talibés, mais aussi des sujets spirituels, sur la mort ou la foi d’une manière générale. Le groupe est plébiscité par les mélomanes et amateurs de live pour ses performances sur scènes !

Repost 0
Published by omardiouf
commenter cet article
15 juin 2011 3 15 /06 /juin /2011 21:09

Idy-Diop--chanteur.JPGL'artiste chanteur, Idrissa Diop sera en concert à l’Institut français de Dakar, ce vendredi 17 juin, à 21H. 

Vas transmettre…, lui avait dit son grand-père en lui offrant un petit djembé. Cet instrument qui faisait office de jouet à première vue, va tracer une carrière, celle d’Idrissa Diop. Dans les années 70, il fait ses premiers pas dans les clubs de Dakar, dont le Miami, le Sahel…

En 1982, il part à Paris où il rejoint le groupe Sixun qui marquera la scène musicale de l’afro-jazz avec plus de 400 concerts à travers le monde et deux albums, Nuit Blanche et Pygmées. De cette époque à nos jours, Idrissa Diop alias Idy n’a pas cessé de multiplier les rencontres et les expériences.

Sa Musique de Fusion lui a ouvert bien des horizons. Revenu au bercail ces dernières années, « l’aîné le plus jeune » ne cesse d’élargir son public à travers ses belles collaborations avec la jeune génération de rappeurs sénégalais, dont Deggy T, Awadi, Nix… Son nouvel Album Voyage qui sortira bientôt, le confirme davantage.

 

Idrissa Diop : lead vocal

Mariéme Fall : choeurs

Ismaila Cisse : claviers

Vieux : basse J

anvier : batterie

Cheikh Tidiane Tall : guitare

Baye Demba Faye : percussions

Infos Institut français

Repost 0
Published by omardiouf
commenter cet article
8 juin 2011 3 08 /06 /juin /2011 15:17

Nuit Africaine Stade de France

Le musicien Baaba Maal a quitté Dakar ce mardi dans la soirée, en compagnie de son orchestre, le Daande Leñol (La voix du peuple, en pulaar), pour prendre part au concert dénommé «La nuit africaine» prévu le samedi 11 juin 2011 au Stade de France, à Paris.

Ce spectacle qui entre dans le cadre du Projet «We like the world», produit par Stade France Live Events en collaboration avec l'ADC, EP, «La voix de l’enfant» et présenté par SDF Prod, a pour objectif principal objectif la construction d’une école au Burkina Faso. Le méga-concert fraternel et familial, consacré pour la première fois aux artistes africains dans ce lieu mythique qu’est le temple du ballon rond français, est qualifié du «plus grand plateau africain jamais réuni au monde».

En effet, le manifestation rassemblera 17 groupes issus de toutes les régions du continent et adeptes de toutes les couleurs musicales, à savoir, les Sénégalais Baaba Maal et Coumba Gawlo, Sékouba Bambino (Guinée), Alpha Blondy, Meiway et Magic System (tous de la Côte d’Ivoire), Patience Dabany (Gabon), Manu Dibango et Petit Pays du Cameroun, Fally Ipupa, Jessy Matador et Werrason de la RD Congo, Mory Kanté et Oumou Sangaré du Mali, Negro pou la vi (Ile Maurice), Passi (Congo Brazzaville), ainsi que Mokobé (France, Mali, Mauritanie, Sénégal).

L’Afrique entière va se réunir, dans toute sa diversité, toute sa solidarité et toute sa chaleur. Samedi, 5 heures durant, plus de 150 artistes alliant musique, danse et percussions, se produiront sur la scène, sur un plateau artistique trans-générationnel, pour près de 90 000 spectateurs pour ce concert-événement. Claudia Tagbo, Phil Darwin et Zacharie Bababaswé sont les MC (Maîtres de cérémonie) retenus pour présenter les différents plateaux. Tout pour célébrer la culture Africaine.

Repost 0
Published by omardiouf
commenter cet article
7 juin 2011 2 07 /06 /juin /2011 23:50

Festa affiche juin 2011

FESTA2H 6e EDITION 16- 25 JUIN 2011 à DAKAR au SENEGAL

Du 16 au 25 Juin 2011, coïncidant avec la 30e édition de la fête de la musique, aura lieu FESTA2H (festival international de Hiphop et de cultures urbaines). La sixième édition consécutive de cet événement pluridisciplinaire réunit chaque année les propositions les plus détachées du mouvement Hip hop et de la culture urbaine actuelle entre les villes de Dakar, Pikine, Rufisque.

Une plate-forme d’action pour jouir et comprendre un mouvement culturel qui est articulé autour des langages artistiques les plus variés : la musique (rap, reggae, ragga rnb), le cinéma (projection), la peinture (graffiti), la danse (breakdance), la mode (street wear) et le spoken word (slam). 

Repost 0
Published by omardiouf
commenter cet article
2 juin 2011 4 02 /06 /juin /2011 20:38

Kaay Fecc Carte postale

Repost 0
Published by omardiouf
commenter cet article
2 juin 2011 4 02 /06 /juin /2011 20:36

Natural-Mystic-Showcase.jpg

Repost 0
Published by omardiouf
commenter cet article

Présentation

  • : DAKAR CULTURES
  • DAKAR CULTURES
  • : musique africaine, mode, théâtre, littérature, danse, arts visuels, cinéma,etc.
  • Contact

Recherche