Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 juin 2011 2 28 /06 /juin /2011 19:28

Livre-les-poubelles.jpgLIVRES : "Les poubelles du Palais" de Roger FODJO

HARMATTAN -Collection Ecrire l'Afrique-

 - 316 pages - ISBN : 978-2-296-13884-1

 

 

Cyprien Guézo, prince héritier de la couronne du Dahomey (actuel Bénin), poursuit ses études à la Sorbonne. Passionné d’histoire et d’art, il participe comme ouvrier à la rénovation d’un monument historique parisien. Cette descente dans les décombres le conduit sur les traces d’un crime horrible jadis commis par le Royaume de France sous l’Ancien Régime, et qui continue d’être maintenu secret de nos jours par la République française. La victime est un prince enlevé au royaume du Dahomey et introduit à la cour de Louis XIV comme esclave. La découverte de Cyprien alarme les services secrets de la République qui veulent d’abord utiliser des méthodes discrètes pour l’empêcher d’accéder à la vérité. Mais son obsession le conduit bientôt à être la proie d’une véritable chasse à l’homme dans Paris.

L’auteur : Roger Fodjo est né à Baham dans l’ouest du Cameroun. Il a fait des études littéraires et s’est consacré pendant une décennie à l’enseignement des langues. Grand voyageur, il réside actuellement au Canada où il travaille comme traducteur. Les poubelles du palais est son deuxième livre après J’ai six fois vécu (2007).

Extrait :  Peut-être a-t-elle laissé des traces dans l’histoire, et pourquoi pas ! Des traces anonymes que seul Dieu peut révéler à ceux qu’il aime. Le père de la disparue, l’amant de la reine, était venu du Dahomey pour servir comme esclave à la cour de France. Mais les rôles s’étaient vite inversés et le destin de Nabo avait été tout autre. Son talent d’amuseur de la cour avait voulu que le regard attendri de Sa Majesté la reine se posât sur lui. Ce que reine veut, Dieu le veut. Et de ce tendre amour clandestin naquit une fillette teintée aux couleurs des pays de soleil, dans la cour du roi Soleil ! Si l’on se met à rappeler que la cire fond au soleil, on n’aurait fait aucune trouvaille. Laissons plutôt à La Palisse le soin de dire ses lapalissades. Mais, ces évidences ne sont pas des idées bonnes à jeter. Tout a un sens. Chaque mot trouve sa place dans la phrase, comme chaque idée trouve la sienne dans la philosophie humaine. Pour ainsi dire, la petite Louise-Marie est une cire molle qui n’a pas résisté à la furie du Soleil. Ses traces dans l’histoire de France ont été rapidement gommées. Une tempête a soufflé sur sa vie et en a emporté jusqu’au souvenir dans la mémoire des historiens complices.

Partager cet article

Repost 0
Published by omardiouf
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : DAKAR CULTURES
  • DAKAR CULTURES
  • : musique africaine, mode, théâtre, littérature, danse, arts visuels, cinéma,etc.
  • Contact

Recherche